La fiction :

Affiche Main Noire 1

Robert Vincent, La Main noire, Découverte macabre en Normandie, éd. Ravet-Anceau, septembre 2013, ISBN 978-2-35973-358-7, extrait de la 4e de couverture  :

"L'assassin n'y va pas de main morte". Au cœur du pays de Caux, un obus allemand oublié éclate dans la cour de la famille Bouju. Une main noire de fioul atterrit dans la chambre d'une voisine. Après analyse, il apparaît que cette main reposait dans le pétrole depuis des décennies. Le reste du corps? Introuvable...

La réalité :

 

Metro 23 août 2018

 

Frederick, Colorado, août 2018 : Christopher Lee Watts lance un appel pour que sa femme enceinte et ses deux petites filles, disparues le lendemain d'une dispute conjugale,  reviennent à la maison. Quelques jours plus tard, on retrouve le corps de son épouse dans une tombe peu profonde  sur le site d'une compagnie pétrolière à une soixantaine de kilomètres de leur domicile, où C.L. Watts a travaillé un temps, et les cadavres des fillettes dans deux cuves à mazout du même site. C.L. Watts prétend alors que son épouse a étranglé Bella et Celeste parce qu'il venait de lui annoncer qu'il voulait leur séparation et que, pris de rage, en représaille il l'a étranglée à son tour. Watts sera traduit en justice pour le meurtre de sa femme et de leurs enfants. 

Nombreux sites américains à ce sujet, par exemple : KKTV11NEWS